Le marché automobile opère une transition énergétique conséquente

L’électrique s’installe progressivement dans les flottes automobiles et les foyers français. La transition énergétique s’opère mais de nombreux automobilistes restent frileux à l’idée de passer à l’électrique. En cause, le nombre de bornes de recharge encore insuffisant en France.

Les flottes automobiles françaises sont de plus en plus électriques

Les véhicules électriques ne représentent à l’heure actuelle que 3% de l’ensemble des véhicules disponibles en flottes d’entreprises.

Toutefois, l’électrification des flottes automobiles des entreprises progressent (+42% en 2021) malgré des prix élevés. D’ici 2030, la croissance annuelle est évaluée à 18%.

En cause, la nouvelle LOM (loi d’orientation des mobilités) qui demande aux flottes automobiles de plus de 100 véhicules de respecter un quota de 10% de véhicules électriques dans leurs flottes depuis le 1er janvier 2022. Un chiffre qui va poursuivre sa progression au fil des années pour atteindre 70% en 2030.

Bien sûr, il ne s’agit pas de la seule raison de cet engouement pour l’électrique. La création de ZFE (zones à faibles émissions) dans les grandes villes impose aussi aux entreprises mais également aux particuliers de disposer de véhicules à faibles émissions, sous peine de ne pas pouvoir y circuler. Enfin, l’aspect écologique et économique joue un rôle essentiel dans cette transition puisque de plus en plus d’entreprises souhaitent avoir une image éco-responsables et réduire leurs frais de carburants.

Chez le loueur automobile Europcar Poitiers, le succès de l’électrique est au rendez-vous : « la demande en véhicules électriques ou hybrides rechargeables augmente nettement, de la part des professionnels et des clients particuliers. Malgré un contexte d’approvisionnement très difficile à l’heure actuelle, nous devons y répondre car la tendance s’est transformée en mouvement de fond, le marché pivote sur l’électrique, nous le voyons clairement ».

Bien que du côté des particuliers la vente de voitures baisse de façon impressionnante (-21% des ventes entre 2019 et 2021), la part des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables explose avec +62% en 2021 par rapport à 2020 et +355% par rapport à 2019.

En 2021, près de 316 000 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés en France. Un peu plus de 174 000 véhicules étaient des véhicules 100% électriques et près de 142 000 étaient des véhicules hybrides rechargeables. Ainsi, la part de marché de ces véhicules atteint en 2021 15% contre 9,5% en 2020 contre seulement 2,6% en 2019.

Une progression chez les particuliers qui s’explique pour plusieurs raisons :

  • Une tendance pour l’écologie : l’envie de réduire son impact environnemental
  • Des aides de l’État (bonus écologique et prime à la conversion) qui permettent aux particuliers d’accéder plus facilement à ce type de modèles malgré le prix
  • Le carburant devenu trop cher : bien que le prix de l’électricité ait lui aussi augmenté, il reste toutefois moins cher que celui du carburant (essence ou diesel)

Citroën accompagne les professionnels dans leur transition énergétique

Les constructeurs automobiles s’efforcent d’accompagner les professionnels dans leur transition énergétique, le réseau Citroën en est un exemple.

Avec ses 87 business centers répartis sur le territoire, Citroën offre aujourd’hui un service personnalisé destiné aux professionnels pour les conseiller au mieux dans leur choix de véhicules. Surtout en ce qui concerne les véhicules utilitaires puisque ce type de véhicules demande aujourd’hui de solides connaissances.

Les commerciaux doivent connaître les véhicules sur le bout des doigts mais également savoir proposer une motorisation efficace quant aux besoins du professionnel. Ils doivent savoir analyser le TCO (Total Cost of Ownership) afin d’évaluer les coûts liés à l’usage d’un véhicule plutôt qu’un autre et ils doivent aussi être en mesure de proposer des solutions de financements (LLD, crédit-bail, crédit classique, etc.).

La clientèle exigeante nécessite des conseils personnalisés dans un contexte où les véhicules sont également plus complexes à appréhender.

Borne de recharge, le point noir qui freine encore les automobilistes pour passer à l’électrique

En France, à la fin de l’année 2021, 53 667 bornes de recharge publiques étaient disponibles. Un chiffre qui a augmenté de 64% en un an mais qui n’est clairement pas à la hauteur de l’objectif initial de l’État des 100 000 bornes disponibles.

Si les autoroutes sont plutôt bien desservies en bornes de recharge et surtout en bornes de recharge rapides, les routes secondaires restent cependant moins bien desservies en bornes de recharge et surtout en bornes de recharge rapides.

Toutefois, ces bornes sont aujourd’hui au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. Leur nombre devrait donc progresser dans les prochaines années pour permettre aux automobilistes disposant déjà d’un véhicule électrique de faciliter leur recharge mais aussi pour ceux qui hésitent encore à passer à l’électrique à sauter le pas.

Laisser un commentaire