Avertisseur de radar, assistant d’aide à la conduite

Avertisseur de radar, assistant d’aide à la conduite
5 (100%) 2 votes

Le détecteur de radar est formellement interdit en France, heureusement pour nous, il existe une alternative. L’assistant d’aide à la conduite que l’on appelait il y a encore peu de temps un avertisseur de radar.

Top 3 des meilleurs avertisseurs de radar

Ne plus perdre ses points pour excès de vitesse

Au jour d’aujourd’hui ou la limitation de vitesse a 80 km/h vient d’être instaurée, deux précautions valent mieux qu’une. Bien sur, il faut rester attentif à ne pas dépasser la vitesse autorisée. Malheureusement, ce n’est pas toujours suffisant pour éviter de perdre les points de son permis. La parade la plus simple et la plus évidente se nomme « assistant d’aide à la conduite ».

Notre classement des assistants d’aide à la conduite:

1 En première position, le Coyote Oyo.

Nous avons aimé sa taille, son prix et l’étendue de sa communauté très réactive.

Coyote OYO Assistant d'aide à la conduite GPS France USB Noir
  • Fonctionnement à la carte
  • Spécialement adapté aux conducteurs réguliers ou occasionnels
  • Pass Découverte 24h inclus
  • 100% Légal
  • Certifié NF
  • Simple d'utilisation

2 En deuxième position, le Inforad auto V3

Nous avons aimé son design, comme pour le coyote, sa communauté et son prix, il aurait aussi pu finir premier.

Inforad Auto V3 Assistant d'aide à la conduite Récepteur GPS
  • Description du produit: Inforad Auto V3 - Avertisseur Radars
  • Type de produit: Avertisseur Radars
  • Recepteur GPS: SiRF 12 canaux capable de suivre 12 satellites simultanément
  • Temps d'acquisition moyen: Initialisation: 3 minutes., 38 sec. à froid et 8 sec. à chaud
  • Temps de réactualisation: 1,1 seconde
  • Précision: < à 10 mètres
  • Processeur: RISC 32 bits ARM7 à 50Mhz
  • Mémoire: Processeur 128Kb - Vive 8Mb

3 troisieme le Wikango

Nous avons aimé son prix et ses alertes vocal

Nous n’avons pas aimé son absence de communauté et son encombrement

Promo
Wikango Assistant d'aide à la conduite W600 Noir
  • Indication de la vitesse du véhicule par message vocale à l'approche des zones de danger et des zones à risque potentiel.
  • Limiteur de vitesse programmable pour vous prévenir quand vous dépassez la vitesse définie.
  • Mémoire pour sauvegarder vos propres zones à risque et zones de danger.
  • Base de données multi-pays Alerte GPS by Wikango

Qu’est ce qu’un avertisseur de radars ? Est ce légal au jour d’aujourd’hui ?

Un avertisseur de radars est un petit boitier disposant à l’intérieur d’un récepteur GPS et surtout d’une base de données informatique permettant de prévenir l’usager lorsque celui- ci arrive à proximité d’une cabine de radars automatique. De nombreuses marques se disputent ce marché, notons par exemple les plus connues : Inforad, Navirad, Alerte GPS, Coyote … Jusqu’au 4 janvier 2012 ces appareils étaient légaux. Depuis le 5 janvier 2012, ces appareils deviennent illégaux car avertissant de manière précise la présence d’une cabine de radars.

Assistant d’aide à la conduite

Ces avertisseurs sont remplacés par les « outils d’aide à la conduite » qui eux restent légaux. Le boitier reste le même, seule la base de données informatique change. En effet pour que votre ancien avertisseur de radars devenu illégal redevienne légal, il suffisait de le mettre à jour via le site internet du constructeur si celui ci ne l’avait pas déjà fait de manière automatique. Ce qui a eu pour effet d’effacer l’ancienne base de données et de la remplacer par une nouvelle base de données, qui était elle légale. Votre avertisseur est devenu alors un « outil d’aide à la conduite », beaucoup moins précis qu’auparavant.

Moins précis qu’avant? pas si sur!

Les avertisseurs de radars sont ils précis?

Pour certains assistants d’aide à la conduite, comme le célèbre avertisseur de radar coyote, ou l’assistant d’aide à la conduite Inforad, on peut dire que la précision est au rendez vous. Ces deux assistants a la conduite, outre leur base de donnée jouissent d’une communauté importante dont chaque membre signale la position de zones de danger en temps réel. Ils signalent donc a la communauté la présence d’une zone de danger comme un accident ou la présence d’un radar mobile en temps réel. Il en va de même pour tout obstacle rencontré, bouchon, voiture en panne ou radar de chantier. Différents logo permettent de personnaliser ces zones de danger.

Accessoire pour avertisseur de radar coyote

Les assistant d’aide à la conduite communautaires

Autre aspect négatif de cette nouvelle législation, l’avertisseur communautaire perd complètement de son intérêt initial. Tout d’abord, comme pour les avertisseurs de radars classiques, le signalement exact des radars fixes ne sera plus possible, mais seulement de zones à risques. Mais surtout la fonction permettant de signaler de manière précise un radar mobile ne sera plus possible, seul le signalement d’une zone à risque sera encore permise. L’utilisateur risque donc de se retrouver confronté à un nombre d’alertes encore plus important pour le signalement de zones ou ne sévit aucun radar mobile

Comme vous avez pu le comprendre de nombreux changements ont fait leur apparition depuis la sortie, en date du 4 janvier 2012, d’une nouvelle législation et de son décret d’application, concernant l’usage des avertisseurs de radars, nouvelle législation applicable depuis le 5 janvier 2012.
Jusqu’au 4 janvier 2012, l ’avantage principal de ces avertisseurs de radars était leur légalité. A ce jour tout est réellement différent même si en apparence rien ne change pour l’utilisateur.

Détecteur de radar

Comme on vous l’a dit, le détecteur de radar est formellement interdit en France. Les sanctions peuvent être très lourdes pour ceux qui se font prendre par la brigade. A titre informatif, vous pouvez voir tous les détecteurs de radars en vente sur Amazon. n’oubliez pas qu’on vous a prévenu des risques 😉

Découvrir les détecteurs de radars sur Amazon.fr

Outil d’aide à la conduite : quelles différences avec un avertisseur de radars ?

Comme indiqué ci dessus, la seule différence notable entre un avertisseur de radars à ce jour devenu illégal et un « outil d’aide à la conduite » à ce jour légal est le contenu de la base de donnée informatique stockée dans l’appareil.

En effet un avertisseur de radars indiquait seulement la présence des radars fixes à une distance de 500m environ et de quelques zones dîtes « à risque » (en réalité les zones ou s’effectuaient de manière régulière des contrôles de vitesse à l’aide de radars mobiles) alors que « l’outil d’aide à la conduite » signalera désormais la présence de radars fixes dans un espace beaucoup plus important (environ 2 à 4km ) mais surtout ces informations seront noyées dans un nombre beaucoup plus important de zones dîtes à risque (voir ci-contre l’explication détaillée) : résultat ? Vous serez alerté dans 90% des cas pour rien puisque dans 9 fois sur 10 l’appareil sonnera alors qu’aucun radar ne sera présent.

Assistant d’aide à la conduite légal

Les assistants à la conduite présentés ici sont légaux et leur utilisation aussi. Privilégiez les assistants à la conduite communautaires qui vous indiqueront les radars mobiles et de chantiers qui ne sont pas dans la base de données.

Que risque t’on désormais pour l’usage d’un avertisseur de radars ?

     L’usage d’un avertisseur de radars est désormais sanctionné par la saisie de l’appareil, une amende de 1500 euros maximum et la perte de plusieurs points sur le permis de conduire. Il n’y a donc à notre sens plus aucun intérêt à essayer de conserver un avertisseur de radars ancienne génération.
Même sanction pour les utilisateurs d’applications non mises à jour sur un téléphone portable, PDA ou GPS.

Laissez votre commentaire il sera utile pour les acheteurs

Laisser un commentaire ou un avis