Comment refaire faire ses plaques d’immatriculation ?

Dès l’attribution de la carte grise, tout nouvel automobiliste dispose de 48 heures pour poser sa plaque d’immatriculation sous peine d’une amende de 90 euros. Mais il est aussi obligatoire que, sur le véhicule, ce dispositif d’identification soit en bon état, bien lisible et inamovible. Par exemple, en cas de défaut, le propriétaire risque une amende de 135 euros. Pourtant, la conduite d’une voiture expose ses plaques d’immatriculation à plusieurs aléas qui peuvent affecter leur état. Découvrez dans cet article les cas dans lesquels un automobiliste doit refaire faire ses plaques d’immatriculation et comment y parvenir simplement.

Quand refaire faire ses plaques d’immatriculation ?

Comme nous avons commencé à le dire, la conduite d’un véhicule soumet quotidiennement ses plaques d’immatriculation à de nombreux aléas : chocs, résistance à l’air (pour la plaque frontale), accrochages, obstacles de tout genre. Ces aléas peuvent causer différents types de dégradations, voire le détachement et perte de ces dispositifs d’identification. Étant donné que les plaques d’immatriculation doivent être présentes sur le véhicule (une à l’avant et une à l’arrière) et bien lisible, il est indispensable de les faire remplacer lorsque l’une d’elles est abîmée, griffée ou rayée. Il en est de même quand le numéro et les informations qu’elle comporte deviennent illisibles. À noter que, dans ces cas, le changement d’une des plaques n’implique pas forcément celui de l’autre même si cela est recommandé.

En outre, il sera aussi nécessaire de refaire faire les plaques d’immatriculation de sa voiture à la suite d’une modification effective sur la carte grise : déménagement, cession de véhicule, vol, perte, dégradation, changement de titulaire… Par contre, un changement ne sera pas nécessaire en cas de changement de département avec le nouveau format AA-123-BB dont le numéro d’immatriculation est attribué à vie.

Les moyens pour refaire ses plaques d’immatriculation facilement ?

Pour refaire les plaques d’immatriculation de votre véhicule, il faut vous rendre dans un centre auto pour commander en présentant votre carte grise. La fabrication se fait en quelques minutes moyennant entre 10 et 20 euros.

Il est aussi possible de commander vos plaques d’immatriculation en ligne sur des sites spécialisés. L’autre avantage de cette option est la possibilité de personnalisation de vos plaques tout en respectant les dispositions légales en la matière. Vous pourrez choisir le matériau de fabrication (plexiglas, aluminium…), le caractère et la police d’écriture des numéros et autres informations, et même la couleur de la plaque.

Comment changer ses plaques d’immatriculation ?

Pour changer les plaques d’immatriculation de votre véhicule, vous pouvez faire appel à un garagiste professionnel ou le faire vous-même. La première option semble la plus simple, car le garagiste est un spécialiste qui dispose l’expérience et les outils nécessaires pour ce travail. Moyennant quelques euros seulement, vous avez vos plaques correctement posées sur votre véhicule. Vous pouvez consulter ce blog pour en savoir plus sur les services de ces professionnels.

Mais la pose d’une plaque d’immatriculation est une opération qui ne nécessite pas une habilitation ni un agrément, ce qui fait qu’il est possible de la poser soi-même. Cela est aussi facile et ne prend que quelques minutes. Pour le faire, il faut se munir de :

  • La ou les nouvelles plaques ;
  • 2 rivets pour chaque plaque ;
  • Une pince à riveter ;
  • Une perceuse avec 5 mm de mèche pour percer le métal.

L’opération consiste tout d’abord à percer l’ancienne plaque au niveau des rivets pour les enlever, puis à retirer les rivets avec la pince. Ensuite, il faut placer la nouvelle plaque sur le châssis pour identifier l’emplacement des nouveaux trous. Ceux-ci doivent se situer de chaque côté de la plaque entre le dernier caractère du numéro d’immatriculation et la partie bleue. Après avoir percé la plaque et le châssis, insérez l’un après l’autre les rivets et enfoncez avec la pince à riveter jusqu’à ce que chacun d’eux se casse et reste fixé sur la plaque. Enfin, n’oubliez pas de placer les cache-rivet si vous en avez.

Laisser un commentaire