Poids lourds : le rechapage des pneus, une pratique en plein essor

Le rechapage est une technique qui sert à donner une seconde vie au pneumatique en remplaçant la bande de roulement et les flancs usés par de nouveaux éléments. Cette technique peut être appliquée lorsque la carcasse du pneu est encore en bon état. Faisant partie intégrante de l’économie circulaire pneumatique, le rechapage doit être effectué auprès d’un atelier homologué. À ce titre, le rechapage des pneus des poids lourds a fait l’objet d’un engagement par le Ministère de l’Environnement afin de le rendre plus accessible. Ceci entre aussi dans le cadre de la relance du développement de l’économie circulaire du pneumatique poids lourd. Pourquoi le rechapage des pneus des poids lourds a-t-il le vent en poupe ?

Rechaper ses pneus, une solution pratique et économique

Le rechapage constitue un moyen particulièrement efficace d’optimiser la durée de vie des pneumatiques du véhicule. Grâce à cette technique, le pneu réalise 2 fois plus de kilomètres, d’autant plus qu’il peut être rechapé plusieurs fois.

Pour les poids lourds, le rechapage est aussi l’occasion de vérifier l’état de la suspension pneumatique et de procéder au remplacement des pièces si nécessaires. Les coussins d’air par exemple, peuvent désormais être achetés auprès des fournisseurs spécialisés dans les pièces détachées des véhicules industriels. Vous y trouverez des coussins d’air bilatéraux à deux soufflets pour essieux, des coussins d’air type 1T19E-2, piston acier, des coussins d’air pour remorques, pour Renault, pour Volvo…

Le rechapage constitue par ailleurs une alternative plus économique à l’achat d’un pneu neuf étant donné qu’un pneu rechapé coûte 40% moins cher.

Enfin, cette technique est pratique, car elle offre la possibilité de choisir parmi plusieurs options de monte ainsi que d’adapter la bande de roulement aux besoins et usages du véhicule.

Pneus rechapés poids lourd

Une pratique écologique

Le rechapage a un intérêt écologique dans la mesure où il permet de réaliser des économies de ressources et de réduire les déchets.

Effectivement, pour 100 pneus rechapés, ce sont 5 tonnes de matériaux qui sont économisées, tandis que les émissions de CO2 sont réduites considérablement. Pour cette quantité de pneus, ce sont en effet 6 tonnes de CO2 en moins rejetées dans l’atmosphère.

Les déchets sont également réduits à hauteur de 300 kilos pour une remorque à 3 essieux, d’autant plus que pour 6 pneus rechapés sur 3 essieux, ce sont 6 pneus de moins qui passent au recyclage.

Le rechapage permet d’économiser des matières premières en garantissant une économie de 50 kilos de matière première, et dans la mesure où ce sont seulement 20 kilos de matériaux qui sont ajoutés dans une carcasse, cela permet de réaliser une économie de 70% par rapport à la fabrication d’un pneu.

Au vu de l’impact positif du rechapage sur l’environnement, mais aussi sur l’économie, cette technique a fait l’objet d’une disposition encourageant les collectivités territoriales et leurs opérateurs à prioriser l’achat de pneumatiques rechapés pour l’équipement de leur flotte de véhicules légers et poids lourds. Un texte accueilli avec enthousiasme par les professionnels du rechapage comme l’atteste cet article qui souligne aussi l’intérêt environnemental, économique et sécuritaire du rechapage des pneumatiques.

Finalement, il convient de rappeler que le rechapage doit toujours être confié à un professionnel homologué selon les règlements CEE-ONU 108 ou 109.

Laisser un commentaire ou un avis