Ce que nous pensons du nouveau Volkswagen Amarok

Volkswagen vient de proposer son nouveau pick-up Amarok . Il s’agit d’une nouvelle génération coproduite avec Ford, car le Volkswagen Amarok utilise la base du Ford Ranger. Plus gros, plus pratique et mieux fini, ce nouvel Amarok est produit en Afrique du Sud.

Le marché du pick-up en Europe

Avec la commercialisation aujourd’hui du nouveau pick-up Volkswagen Amarok, Volkswagen démontre qu’il entend maintenir son leadership dans la catégorie qui domine le marché. Le nouveau pick-up Volkswagen Amarok est plus spacieux et plus pratique que le modèle précèdent (2010), qui s’est vendu à plus de 830 000 unités en Europe, Amérique du Sud, Afrique du Sud et Océanie. Son succès permet au marché Amarok occasion de proposer de belles opportunités.

Si en Europe le marché des pick-up s’amenuise à un peu plus de 100 000 unités par an (9 468 vendues en France en 2020), c’est un marché florissant sur le continent américain. Afin de limiter au maximum les coûts, le constructeur automobile Volkswagen s’est associé à Ford pour développer la nouvelle génération du Volkswagen Amarok. Ceci est basé sur le Ford Ranger de quatrième génération, qui est le principal leader de la catégorie puisqu’il contrôle près de 40% du marché. Ford et Volkswagen ont construit conjointement le tout nouvel Amarok (« loup » en inuit), et son site de production est situé en Afrique du Sud.

Le nouveau Volkswagen Amarok plus imposant

Par rapport à l’ancien modèle, le nouveau progresse en dimensions. En conséquence, le pick-up est plus long de 10 centimètres (5,35 mètres), son empattement est plus long de 17,5 centimètres (3,27 mètres) et il est plus large de 2,20 mètres avec les rétroviseurs. Il montre également des angles d’attaque améliorés (29° à l’avant, 21° à l’arrière), ce qui favorisera la mobilité et les franchissements hors route. L’augmentation de la taille profite à l’habitabilité ainsi qu’à la capacité de la benne, qui peut accueillir une charge de près de 1,2 tonne, soit environ 200 kg de plus qu’ auparavant. Ce camion benne est également plus large et peut facilement accueillir deux europalettes (1,2 m x 0,8 m). La capacité de remorquage du modèle est également importante, jusqu’à 3 500 kg selon la motorisation.

Planche de bord Volkswagen Amarok

Le design du nouveau Volkswagen Amarok

En ce qui concerne le style de ce nouveau VW Amarok, il est tiré du Ford Ranger et reste la quintessence VW, même si l’avant plus agressif rappelle un peu les faces avant des PanAmericana et Aventura ou du le Mitsubishi L200.

De grandes prises d’air de chaque côté du carénage avant rendent le modèle encore plus volumineux que son prédécesseur. De plus, Volkswagen a aplati la partie supérieure des passages de roues, ce qui renforce l’impression de solidité de la voiture. Les phares à DEL de série sont en forme de C. Ils prolongent la calandre et peuvent être équipés en option (ou de série sur la version top) de la technologie « IQ.Light », c’est un éclairage matriciel à LED qui permet d’obtenir un motif lumineux spécifique. Les feux de route actifs et les feux de virage statiques sont également au menu du VW Amarok. Le nom Amarok apparaît à l’avant du véhicule et est gravé en grosses lettres lisibles à l’arrière du hayon.

Les différents modèles

Le modèle est disponible en version double cabine et monocabine, et si, bien que ce soit un utilitaire, cela ne l’empêche pas d’être un véhicule haut de gamme, comme en témoigne la tenue de l’habitacle. Une planche de bord aérienne avec en son centre une tablette multimédia vertical de 12 pouces plus courant dans une berline. La plupart des fonctionnalités du pick-up sont accessibles par l’écran de cette tablette, il reste des boutons ou des boutons rotatifs pour faciliter l’accès à certains équipements, notamment le niveau du volume, les modes de transmission pour le système à quatre roues motrices.

Quant à l’instrument devant les yeux du conducteur, il est numérique. Selon les finitions, le choix des matériaux et des traitements de surface varie, et l’ajustement de Volkswagen a fait l’objet d’une attention particulière. Mais ce n’est qu’une fois que nous aurons mis la main sur le véhicule que nous aurons une idée plus claire de la qualité de ce nouveau modèle. Enfin, côté pratique de cet habitacle, notez que la console centrale dispose d’un grand vide-poche pouvant contenir un chargeur sans fil. On retrouve de grands rangements sur les panneaux de porte, ainsi que sous et derrière les sièges de deuxième rangée.

Les finitions

Volkswagen a annoncé que l’Amarok est le premier à disposer d’un système d’assistance à la conduite avec 20 systèmes disponibles sur le modèle, mais n’a pas précisé quels sont ces systèmes pour le moment. Au menu de ce transfert, nous avions le choix entre plusieurs finitions : Amarok, Life, Style, PanAmericana et Aventura. Les deux derniers sont les plus uniques, avec des morceaux d’aluminium anodisé formant un X sur le devant. La PanAmericana est la plus aventureuse du groupe, tandis que l’Aventura est plus adaptée à la route, et elle est également équipée de sièges en cuir et d’un système audio haut de gamme de Harman Kardon.

Pour le moment, le marché français n’a pas communiqué de détails sur le don de ces finitions. On sait seulement que l’entrée de gamme disposera d’un sélecteur de mode de conduite (4×4), d’un volant multifonctions, de ports USB, de phares à LED, d’un écran d’infodivertissement de 10 pouces, d’une instrumentation numérique de 8 pouces, de rétroviseurs rabattables électriquement…

Enfin, sous le capot de cette camionnette, on a le choix entre plusieurs motorisations, dont quatre diesels et un bloc essence, dont les puissances varient de 150 à 250 chevaux pour le diesel et 302 chevaux pour l’essence Wait. Sur le marché français, il faudra probablement choisir entre deux blocs diesel, un quatre cylindres 2.0 biturbo de 204 ch et un V6 3.0 de 241 ch. Le premier moteur affublé d’une boîte manuelle à six rapports ou en option à une transmission automatique, et le second bénéficiera d’une transmission automatique à dix vitesses.

Laisser un commentaire